Découvrir nos métiers

Assistante maternelle

L'assistante maternelle

 

 

Anciennement dénommées nourrices, elles sont appelées "assistantes maternelles" depuis le statut de 1977.  La loi de 1992 en a fait un véritable métier.
Cette profession est désormais structurée par une loi récemment adoptée, celle du 27 juin 2005.


Les assistants maternels peuvent exercer leur profession selon trois régimes principaux : salarié indépendant, employé par un organisme de droit privé ou salarié d'une collectivité territoriale (crèche familiale).


On dénombre aujourd'hui en France, 392000 assistants maternels agréés, ce qui représente 33% de l'ensemble des modes de garde et en fait le mode d'accueil le plus important [Données Cnaf 2005].

 

Pour devenir assistante maternelle : obtenir l'agrément

 

L'assistante maternelle est une personne qui reçoit un salaire pour accueillir à son domicile un ou plusieurs enfants mineurs. Cet accueil se déroule généralement pendant la journée mais peut se prolonger exceptionnellement la nuit en raison d'horaires atypiques avec l'accord de l'assistant maternel et de la PMI. Article L. 421-1 du code de l'action sociale et des familles.

 

Afin de pouvoir exercer, il est nécessaire d'être agréée par le président du conseil général du département. La demande se fait auprès des services de la Protection Maternelle et Infantile du secteur ou réside la candidate.


Dans un premier temps, le conseil général du département propose une réunion d'information sur le métier d'assistant maternel.
Lors de cette réunion sont évoquées notamment les modalités d'exercice, les conditions de l'agrément, les droits et obligations qui s'attachent à celui-ci, les besoins de l'enfant et les relations avec les parents ou les personnes responsables de l'enfant.


Nous vous conseillons vivement d'y participer, ce qui vous permettra de :

 

-      mieux appréhender les contraintes de ce métier si particulier du fait de son exercice au sein de votre domicile ;

-      connaître les travailleurs médicaux sociaux qui viendront à votre domicile pour l'évaluation qui décidera de votre agrément ;

-      connaître de futures collègues.

 

La formation depuis 2005

 

Depuis l'entrée en vigueur du décret n° 2006-464 du 20 avril 2006 relatif à la formation des assistants maternels, toute assistante maternelle agréée est tenu de suivre une formation :

 

-      d'une durée minimale de 60 heures après l'agrément et avant tout accueil,

-      aux gestes de secourisme (initiation),

-      60 heures dans les deux ans qui suivent le 1er accueil.

 

Sont dispensés de suivre la formation de 120 heures : les assistants familiaux ayant déjà suivi la formation du diplôme d'assistant familial, les assistants maternels titulaires du diplôme d'auxiliaire de puériculture, du CAP petite enfance ou de tout autre diplôme dans le domaine de la petite enfance homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins de niveau III.

 

Cette formation de 120 heures au total correspond au 1er module du CAP petite enfance.

 

En s'appuyant sur l'expérience personnelle et professionnelle de l'assistante maternelle, elle permet d'acquérir les compétences suivantes :

 

-      Identifier les besoins des enfants,

-      Installer et sécuriser les espaces de vie des enfants,

-      Assurer les soins d'hygiène corporelle et le confort des enfants,

-      Contribuer au développement et à la socialisation des enfants,

-      Organiser les activités des enfants,

-      Etablir des relations professionnelles,

-      S'adapter à une situation non prévue.

 

Elle permet aussi l'amélioration des connaissances de l'assistante maternelle dans les domaines suivants :

 

-      Les besoins et les facteurs de développement de l'enfant,

-      Les troubles et les maladies courantes de l'enfant,

-      Le cadre juridique et institutionnel de l'enfant et de la famille notamment en matière d'accueil individuel de l'enfant,

-      La communication appliquée au secteur professionnel,

-      L'organisation générale du corps humain et ses fonctions,

-      La nutrition et l'alimentation,

-      La qualité de vie dans le logement et la prévention des accidents domestiques.

 

A l'issue de la formation, l'assistante maternelle doit se présenter à l'épreuve de validation qui la sanctionne. Cette épreuve est orale. L'absence de réussite à cette validation ne compromettra pas la poursuite de l'exercice de métier d'assistante maternelle ni le renouvellement de l'agrément.